NEWS

30.09.2017 : Portes ouvertes à Floriffoux, Forest et Wommelgem

Lire la suite

DEVENEZ BÉNÉVOLE

Que se cache-t-il derrière cette exhortation ?

La première question qui vient à l’esprit est celle de savoir ce qu’est « être bénévole ».
Etymologiquement un bénévole c’est celui ou celle qui veut faire quelque chose de bien. Le terme trouve son origine du latin bene, qui signifie bien, et du latin volo, qui signifie je veux. Les dictionnaires, quant à eux, définissent le bénévole comme étant celui ou celle qui fait quelque chose sans être rémunéré et y être tenu.

Ces explications conduisent automatiquement à se poser une autre question. En effet, vouloir faire du bien sans être rémunéré pour ses prestations, c’est très bien, mais que faire, comment le faire et dans quel contexte ? Chacun peut, à titre individuel et gratuit, de sa propre initiative, seul ou en groupe, réaliser de bonnes choses pour la communauté : par exemple tel groupe de jeunes qui déciderait de nettoyer une plage, un petit bois ou un parc défiguré par un amas de déchets abandonnés par des promeneurs. Les exemples peuvent être multipliés à l’envi ! Mais, lorsque le commun des mortels parle de bénévolat, il y a souvent une dimension complémentaire qui est présente, à savoir que chaque bénévole, selon sa sensibilité, se met au service de l’une ou l’autre œuvre existante.

Se mettre au service d’une œuvre signifie qu’il ne s’agit plus d’agir, comme dans les exemples précités, de sa propre initiative et comme on l’entend. Se mettre au service d’une œuvre c’est en effet mettre ses compétences, ses capacités et une partie de son temps au service de celle-ci. Cela implique nécessairement que c’est l’œuvre, à travers son organisation, qui va déterminer quels sont ses besoins et fixer pour chacun des candidats bénévoles les tâches qu’il pourra accomplir en tenant compte de leur âge, leurs compétences et capacités.

Le bénévole d’une œuvre aura donc des règles à respecter. C’est le cas à La Croix Bleue de Belgique. Un exemple pour bien se faire comprendre. Pendant les vacances d’été beaucoup de parents exhortent leurs enfants, adolescents ou adultes, à se présenter dans les refuges pour promener les chiens. C’est une très bonne chose, mais il y aura l’organisation à respecter, outre le fait que les promenades sont essentiellement destinées à « re » sociabiliser les chiens qui séjournent longtemps en refuge. Le promeneur bénévole a donc un rôle de moniteur à jouer. Tout le monde n’en est malheureusement pas capable !

En Belgique, ou la vie associative est fort présente, le législateur a préconisé la signature d’un contrat entre le bénévole et l’association. La Croix Bleue de Belgique a, à cet égard, établi un contrat qui définit le rôle du bénévole et de l’association, garantissant par la même occasion l’intervention des assurances responsabilité civile, si nécessaire. Avant de présenter votre candidature comme bénévole, lisez notre contrat.