NEWS

22.04.2017
Inauguration de la Cantine de Floriffoux

Lire la suite

HISTORIQUE

L’histoire de La CROIX BLEUE de Belgique est étroitement liée à celle de la protection et du bien-être des animaux

Jusqu’à la  fin du 19ème siècle, l’idée de « l’animal machine », propriété d’un maître, est omniprésente.  Ainsi, la traction chevaline fait-elle partie de la vie de tous les jours. Que ce soit dans nos forêts pour l’exploitation du bois, le long de nos canaux pour le halage des péniches, dans nos ports et dans nos villes, sur les sites industriels … bref, partout  où se transportent des matériaux lourds. D’autres animaux sont utilisés comme « bêtes de charge » : les ânes et mulets dans les campagnes mais aussi les chiens. Ceux-ci ne sont pas seulement des gardiens de fermes, des rassembleurs de bétail … ils sont également utilisés dans l’industrie extractive du charbon et dans les abattoirs, pour tirer de petits attelages, là où chevaux et gros animaux de charge ne peuvent se mouvoir. De petits commerçants, tels les laitiers, utiliseront aussi la traction canine dans leurs tournées quotidiennes.
L’image que l’on a de l’animal à cette époque est celle de l’animal « utilitaire ». Il fait partie du patrimoine de son maître. Toute atteinte à son intégrité est considérée comme atteinte à ce patrimoine et la sanction est proportionnelle à la valeur économique de l’animal.

Réquisitionnés, affectés à la traction de matériel militaire, menés au combat, sentinelles, ambulanciers, ravitailleurs, patrouilleurs, messagers ou … laissés à eux-mêmes dans des fermes vidées de leurs occupants,  les animaux ont souvent connu à cette époque un sort bien cruel. Mais c’est dans ce contexte aussi qu’un nouveau type de lien s’est noué entre les humains et les animaux, qu’un nouveau regard s’est porté sur eux ! En témoignent notamment les monuments commémoratifs érigés à leur attention (cheval, pigeon …), les récits qui leur ont été consacrés, les dessins et peintures qui racontent leur courage …

Très tôt, la Grande-Bretagne s’est préoccupée des animaux blessés  en créant le « Blue Cross Fund ». En Belgique aussi on s’est ému et l’on a cherché à venir au secours des animaux, victimes directes ou indirectes du conflit. C’est ainsi que des bénévoles créèrent un groupement de fait « Les Amis des Animaux de la Guerre ».
Après la guerre, ce mouvement soutenu par 44 personnalités au rang desquels Adolphe Max, le Bourgmestre de Bruxelles déporté en Allemagne de septembre 1914 à novembre 1918 pour avoir résisté aux autorités d’occupation, donnera naissance à « La Croix Bleue de Belgique » association à but non lucratif, dont les statuts officiels paraîtront au Moniteur en juin 1925.
L’objectif des fondateurs
Les statuts témoignent d’une nouvelle vision de l’animal.
Ils visent notamment à :
« … développer les idées de bonté et de charité en l’humanité, en répandant des sentiments de pitié et de protection envers les animaux, à faire connaître nos devoirs envers des derniers, à indiquer les instruments de travail et appareils les plus propres à rendre aux animaux le labeur moins pénible et la mise à mort moins cruelle ... »
mais aussi à :
« … éduquer le public, spécialement la jeunesse des écoles, en faisant connaître son but humanitaire et de donner à tous une éducation complète en ce qui concerne le respect de la propriété … »
Ces statuts ont bien évidemment évolué avec le temps. On y évoque aujourd’hui la volonté
« d’assurer la protection et le bien-être des animaux, de combattre la cruauté et de propager l'obligation des égards qui leur sont dus ».
mais aussi de lutter pour
 « la protection de la nature en général et du monde animal en particulier, l'information et l'éducation du public dans le but de mieux lui faire comprendre ce qui vit, ainsi que la promotion de tous les problèmes soulevés par la protection de la nature et des animaux ».

Le sort des vieux animaux et des animaux malades devient une préoccupation. Un peu partout mais essentiellement dans les villes, les amis des animaux créent des refuges pour accueillir ceux dont plus personne ne veut. L’idée se développe qu’à côté de la protection « patrimoniale », il devrait y avoir une protection de l’animal proprement dite. Avec d’autres associations de l’époque, la Croix Bleue va faire entendre sa voix. Par ses publications, ses requêtes adressées à divers députés, elle va influencer la rédaction et le vote en 1929 de la première Loi belge (qui sera aussi une des premières lois européennes) de protection animale qui prévaudra pendant plusieurs décennies.
Cette loi sanctionnait les actes de cruauté ou de mauvais traitement dits « excessifs ». Si elle avait le mérite d’exister, elle avait aussi ses limites, notamment en matière de contrôle. La Croix Bleue organisera dès lors un réseau d’inspecteurs pouvant demander l’intervention des autorités judiciaires en cas d’atteinte grave à l’intégrité des animaux. La Croix Bleue se fera aussi la championne de la lutte contre la traction canine, domaine qui relevait alors des compétences provinciales. Des années de combat aboutiront par une première interdiction, en 1957, dans la Province Brabant. Avec l’aide d’autres associations de protection, cette interdiction sera élargie à tout le pays dans la nouvelle loi de protection animale du 2 juillet 1975. Un service d’inspection sera mis en place pour en assurer au mieux l’application.
Plus tard, lorsque le monde politique, interpellé par le monde de la protection animale, constatera que les changements dans notre manière de vivre n’ont pas nécessairement amélioré le sort des animaux, il s’inspirera notamment de la jurisprudence obtenue par La Croix Bleue pour rédiger la loi du 14 août 1986 sur la protection et le bien-être des animaux, loi toujours en vigueur actuellement.

Présent en région bruxelloise depuis la création de l’association en 1925 et après plusieurs déménagements, le refuge est aujourd’hui installé à Forest, à proximité du ring, dans un bâtiment moderne et lumineux, répondant aux plus récentes exigences légales en matière d’installations, d’équipements et de procédures. C’est là que se trouve aussi le siège social de l’association.
En 1961, un petit refuge voit le jour à Wommelgem. Mais il est vite dépassé par les besoins d’accueil et la nécessité de répondre aux nouvelles normes. Grâce à la volonté des responsables et la générosité du public, il sera totalement reconstruit et agrandi en 1995-1996. Son activité s’étend désormais à toute la région anversoise.

Après avoir eu, pendant quelques années un point d'attache dans l'arrière boutique d'une animalerie sise rue de l'Inquétude à Namur, la Croix Bleue ouvre en 1967 un refuge à Suarléedans la campagne namuroise. En 1980, vu l’extension de ses activités, elle acquiert l’ancien site du charbonnage de Floriffoux où elle décide de créer un « centre animalier » qui, outre l’accueil des chiens et chats abandonnés, dispose de prairies pour l’accueil d’autres types d’animaux (chevaux, émeus, chèvres …). Elle y développe également un projet pédagogique pour des enfants de l’enseignement spécial et reçoit la visite de nombreuses écoles de l’enseignement ordinaire. Elle y a aussi hébergé le centre d’éducation de chiens d’aide pour personnes handicapées en chaise roulante de l’asbl DYADIS.

Le centre animalier de Floriffoux, actuellement en rénovation et extension, bénéficie d’un environnement exceptionnel qui réserve une place de choix à la nature. Quant aux bâtiments, ils font partie du patrimoine industriel wallon. Les locaux destinés à l’administration et à différentes activités didactiques (salle d’exposition et salles de séminaires) sont terminés ou en voie d’achèvement. La cafétéria est ouverte aux visiteurs et y propose divers produits du terroir. Après de longues études techniques dues à la situation particulière du lieu (un ancien charbonnage avec ses galeries souterraines)et  indispensables à l’obtention des autorisations officielles requises, les travaux tant attendus de construction du nouveau chenil et de la nouvelle chatterie vont pouvoir commencer. Le centre animalier de Floriffoux, devient ainsi progressivement un lieu de rencontres et d’activités autour de tout ce qui touche aux liens entre les hommes, les animaux et la nature. Il reflète un concept novateur résolument tourné vers le futur.

Mais le secteur est fragile. Ses activités sont soumises – et l’on ne peut que s’en réjouir – à des normes très strictes. Que ce soit en matière d’installations ou d’accueil des animaux. C’est l’heureux résultat de toutes les avancées réalisées ces dernières années en matière de protection animale, de respect de l’environnement …Tous travaux d’aménagement ou de mise en conformité pèsent lourdement sur le budget.
S’y ajoutent bien évidemment les frais de fonctionnement tels que les charges fixes (téléphone, eau, électricité, entretien des locaux, chauffage, assurances …), les frais de personnel (on sait combien le coût de la main d’œuvre est important dans notre pays) et les soins aux animaux (frais vétérinaires et pharmaceutiques, nourriture …), …
Pourtant, malgré leur fonction d’utilité publique, les normes de plus en plus strictes exigées et des prises en charge de plus en plus lourdes imposées, aucun financement public n’est octroyé aux refuges ! Leur vie – et leur survie – ne dépend donc que de la générosité du public (dons, successions, legs …), du sponsoring  et des actions menées de leur propre initiative. Une préoccupation de chaque jour …

 

  • De nos jours
  • 2016

    Ce 6 Décembre dernier la Croix Bleue était présente au colloque sur les 30 ans de la loi sur le bien être animal au Senat à Bruxelles, à cette occasion notre Président Monsieur Adant était invité à faire un état des lieux sur la réalité du terrain.

  • 2015

    La Croix Bleue fête son 90ème anniversaire.

  • 2014

    La Croix Bleue lance une gamme de produits de terroir.

    10 ans après avoir quitté la terre, la sonde Rosetta libère le robot Philae qui se dépose sur la comète Tchouri à 510 millions de km de notre planète.

    Malala, la jeune pakistanaise qui a résisté aux Talibans et milite en faveur de l’éducation des filles, reçoit le Prix Nobel de la Paix.

    Grave séisme au Népal.

  • 2012

    Début du grand chantier de rénovation du centre animalier de Floriffoux.

    Le robot Curiosity explore la planète Mars.

  • 2011

    Les 3 refuges reçoivent leur nouveau certificat d’agrément. Avec la collaboration d’Ethologia Plus, La Croix Bleue lance « The News », son nouveau magazine trimestriel.

  • 2010

    La terre tremble par deux fois en Haïti et fait plus de 220.000 morts.

  • 2009

    Le Solar Impulse est le premier avion à fonctionner à l’énergie solaire.

    Mort de Michael Jackson.

  • 2008

    Barack Obama devient le premier Président noir des USA.

  • 2007


    Apparition de l’IPhone.

    La crise des « subprimes aux USA déclenche une crise financière puis économique mondiale.


    La Belgique connaît sa plus longue crise politique (94 jours).

  • 20eme siècle
  • 1998

    Le centre animalier de Floriffoux accueille sur son site le centre de formation de Dyadis, l’Association Belge d’Attribution de Chiens d’Aide aux Handicapés en chaise roulante.
    Le refuge de Forest déménage de quelques centaines de mètres, toujours rue de la Soierie, dans de nouveaux locaux modernes et lumineux

  • 1997


    Première édition d’Adopt’Action organisée au profit des 3 refuges de La Croix Bleue.
    Un succès ! Sur les 250 chiens et chats proposés à l’adoption, 241 trouveront un nouveau foyer.


    Premier clonage d’une brebis appelée Dolly.

  • 1995

    Reconstruction et agrandissement du refuge de Wommelgem.

  • 1994


    Le Roi autorise la Croix Bleue de Belgique à porter le titre de « Société Royale ».


    Ouverture du tunnel sous la Manche .

  • 1993

    Mise en place d’internet.

  • 1992

    Le Web commence à tisser sa toile.

  • 1991

    La photo passe au numérique.

  • 1989

    Chute du mur de Berlin.

  • 1986


    La Croix Bleue a collaboré à l’élaboration de la nouvelle loi « sur la protection et le bien-être des animaux » (toujours en vigueur actuellement).


    Catastrophe de Tchernobyl.


    Canon invente le photocopieur couleur.

  • 1984

    Le Prof. Luc Montagnier identifie le virus du sida (H.I.V.).

  • 1982

    Lancement par Phillips et Sony d’un disque compact.

  • 1980

    Le refuge de Suarlée devient vite trop petit. La Croix Bleue acquiert le site de l’ancien charbonnage « Sainte Barbe du Bois Planté » à Floriffoux et y installe son centre animalier.

  • 1978


    Avec d’autres associations, La Croix Bleue participe au sauvetage des oiseaux mazoutés sur les côtes bretonnes.


    15 octobre : proclamation de la Déclaration universelle des Droits de l’animal * Elle avait été proclamée par la Ligue internationale des droits de l’animal et les ligues nationales affiliées lors de la 3ème réunion internationale sur les droits de l’animal à Londres en septembre 1977 .

  • 1977

    Décès d’Elvis Presley.

  • 1975


    La Croix Bleue collabore à la rédaction de la nouvelle Loi de protection animale.


    Le premier micro-ordinateur PC sort aux Etats-Unis.

  • 1972

    Invention du scanner.

    Mise au point du courrier électronique et première démonstration publique d’internet

  • 1969

    Les premiers hommes à marcher sur la lune sont américains.

    Eddy Merckx remporte son premier Tour de France.

  • 1967


    Ouverture d’un refuge à Suarlée, près de Namur.


    Le Dr Christiaan Barnard réalise en Afrique du Sud la première transplantation cardiaque.

    Marée noire du Torrey Canyon au large des Cornouailles.

  • 1965

    Le refuge de Bruxelles déménage à la rue de la Soierie à Forest.

  • 1964

    Mary Quant lance la mini-jupe.

  • 1961


    Ouverture, dans des conditions difficiles, d’un petit refuge à Wommelgem dans la région anversoise.


    Le soviétique Youri Gagarine devient le premier homme de l’espace.

  • 1959

    Création de la poupée Barbie.

  • 1958

    Première échographie prénatale.

  • 1957


    La Croix Bleue lutte depuis de longues années pour faire interdire la traction canine. C’est enfin le cas en Province de Brabant mais il faudra attendre la Loi de 1975 pour qu’elle soit étendue à tout le pays.


    La petite chienne Laïka est le premier être vivant à être envoyé dans l’espace (elle le paiera de sa vie).

  • 1953

    Hillary est le premier alpiniste à atteindre le sommet de l’Everest.

  • 1949

    Naissance de la 2CV Citroën.

  • 1948

    Création du four à micro-ondes.

  • 1946

    La Croix Bleue revient au centre ville et s’installe à Molenbeek. L’endroit n’est pas idéal. Grâce au soutien du privé, La Croix Bleue trouve à Forest (Château du Wijngaard) une meilleure localisation.

  • 1945

    Développement du four à micro-ondes (il ne sera commercialisé qu’en 1960).

  • 1943

    En pleine guerre, il est décidé de démolir la fourrière intercommunale du Quai de l’Industrie qui abritait le refuge de La Croix Bleue. Celle-ci a 2 mois pour déménager et s’installe à Uccle.
    Des soucis et des coûts malvenus en cette période déjà compliquée.

  • 1941

    Misère et pénuries s’installent. La population souffre. Les animaux aussi. La Croix Bleue lance un appel pressant à ses membres pour la soutenir dans son action.

  • 1940

    La guerre est là. C’est l’évacuation. La Croix Bleue invite à confier les animaux aux sociétés de protection ou, dans le pire des cas, à mettre fin à leurs jours plutôt que de les abandonner à la famine, au manque de soins, aux vols, aux exactions ou au feu des combats.

  • 1939

    La Croix Bleue s’insurge contre les cyclistes qui par grande chaleur font courir leurs chiens à leurs côtés.

    Dès l’automne, c’est la « drôle de guerre » qui commence. Les intentions belliqueuses de l’Allemagne font craindre le pire. Faudra-t-il évacuer ? En ce cas, que faire de ses animaux. On s’inquiète aussi de l’usage de gaz par l’ennemi (comme ce fut le cas en 14-18) et l’on reparle de masques à gaz pour les chiens et les chevaux. Ces derniers sont réquisitionnés pendant 60 jours et déjà l’on se demande avec anxiété ce qu’ils deviendront si le conflit venait à éclater.

  • 1938


    La Croix Bleue dénonce un important trafic de chevaux de boucherie au port d’Anvers.


    premier stylo à bille.

  • 1935


    Une grande exposition universelle se tient au Heysel. Un petit pavillon, géré par La Croix Bleue, accueille les chiens pendant que leur maître visite le site.
    65 défenseurs des animaux reçoivent un diplôme d’honneur ainsi qu’une très belle médaille « Croix Bleue », œuvre de l’artiste Carlos Van Dionant.
    Le XVIIIème Congrès international pour la protection des animaux se déroule dans l’enceinte de l’exposition universelle. 125 sociétés de protection et 27 pays y sont représentés.


    Dans le cadre de l’Exposition universelle qui se tient au Heysel à Bruxelles, a lieu le XVIIIème Congrès International pour la Protection des Animaux. Les délégués de 125 sociétés de protection animale y participent. 27 pays y sont représentés.


    Invention de la fibre de nylon.

  • 1934


    La Croix Bleue s’inquiète du sort des chevaux qui travaillent au fond des mines dont ils ne sortent qu’exceptionnellement.


    Apparition du Monopoly.

  • 1933

    Le boeing 247 est le premier avion de ligne pour le transport de passagers.

  • 1932

    Adolphe Max, Bourgmestre de Bruxelles et Président honoraire de La Croix Bleue rend visite au refuge.

  • 1929


    Vote de la première loi belge de protection animale. La Croix Bleue a collaboré à son élaboration


    Création de "la Croix Bleue de la Jeunesse" qui organise des actions pour le public scolaire.


    Journée Mondiale de l’animal : le Dr Heinrich Zimmermann, Président du Cat Lovers Club de Berlin propose la date du 4 octobre (date anniversaire de la mort de St François d’Assise connu comme l’ami et le défenseur des animaux) dans une motion au Congrès international de Vienne pour la protection de l’animal.

  • 1928

    Alexander Flemming découvre la Pénicilline.

  • 1927

    Charles Lindbergh réussit le premier vol New-York-Paris sans escale.

    Création de "la Croix Bleue de la Jeunesse" qui organise des actions pour le public scolaire.

  • 1925

    Signature le 30 juin des statuts de La Croix Bleue.

  • 1924

    Le mouchoir jetable apparaît

  • 1923


    Apparition du processus de congélation pour conserver les aliments.

  • 1919

    1er scrutin au suffrage universel en Belgique pour les hommes à partir de 21 ans.

    En provenance du Congo, arrivée au zoo d’Anvers du premier okapi dans un parc animalier (première mondiale).

  • 1914


    L’instruction est rendue obligatoire en Belgique jusqu’à l’âge de 14 ans.

  • 1912


    Naufrage du Titanic.

  • 1909

    Blériot traverse la Manche.

  • 1908


    Le Congo devient une colonie belge.

  • 1902


    Inauguration du Transsibérien, ligne de chemin de fer longue de 9297 km.

  • 1901


    Aloïs Alzheimer décrit pour la première fois la maladie qui porte son nom.

  • 1900


    Naissance du jeu de construction « Le Meccano ».

  • 19eme siècle
  • 1899


    Lancement par la firme Bayer de l’Aspirine.

  • 1895


    L’allemand Wilhelm Rontgen découvre les rayons X qui feront de lui le père de la radiologie.

  • 1885


    Louis Pasteur met au point le vaccin contre la rage

  • 1863


    Création de la “Société royale protectrice des animaux” sous le Haut Patronage du Roi Léopold Ier et la Présidence d’Honneur  de son fils Philippe, comte de Flandre

  • 1843


    Naissance du zoo d’Anvers